Rencontres oran algerie

L'altitude de la ville augmente de manière importante une fois passée la zone portuaire. La ville monte en pente douce. La ville disposait de moyens de transport limités, qui ne couvraient pas suffisamment les zones suburbaines. La ligne comporte 31 stations réparties sur 18,7 kilomètres. Ses terminus sont Es-Sénia au Sud, et Sidi Maarouf à l'Est, et la ligne dessert le centre-ville place du 1 er novembre. L'inauguration prévue en a dû être retardée. Elle a eu lieu le 1 er mai [ 24 ]. Une ligne de métro serait projetée pour voir métro d'Oran [ 25 ].

Des ferries assurent des liaisons depuis le port d'Oran vers les villes européennes de Marseille, Sète , Alicante et Almería via la compagnie nationale Algérie Ferries et la Corsica Linea. Bien que reliée au réseau marocain, la gare ferroviaire ne dessert que des villes algériennes notamment Alger et Tlemcen. La frontière terrestre algéro-marocaine est actuellement fermée. Le tronçon Tabia - Béchar a été construit et raccordé au tronçon déjà existant, celui de Oran- Tabia. La commune d' Oran est desservie par plusieurs routes nationales:. Chaque arrondissement ou secteur a sa propre antenne communale, administrée par un délégué communal élu qui gère les affaires administratives, techniques, politiques et sociales.

L'arrondissement de Sidi El Houari est le centre historique de la ville. Il se situe au nord ouest de la ville, le long du Ras el Aïn, sur les flanc du Murdjadjo et donne sur la Méditerranée. Il porte les traces du passage de plusieurs civilisations: La Wilaya d'Oran porte le numéro Elle compte 25 communes périphériques à Oran qui en regroupent plus de la moitié de la population.

Oran est la deuxième ville d'Algérie, mais la plus grande commune pour ce qui est de la population. Baptisée Arcole à l'époque coloniale, la commune est située à 8 kilomètres du centre-ville. C'est une ville restée essentiellement agricole jusqu'à la fin des années Bir el Djir comporte également une technopôle , où se trouvent notamment le nouveau siège du Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle CRASC [ 28 ] d'architecture andalouse, ainsi que le siège du Centre de développement des satellites CDS qui dépend de l' Agence spatiale algérienne [ 29 ].

La ville d' Es Senia est également limitrophe d'Oran. Connue sous le nom de La Sénia à l'époque coloniale, elle est située au sud, à 7 kilomètres du centre-ville. Elle sera le terminus du Tramway d'Oran. D'autres communes plus éloignées font partie de l'aire d'attraction de la ville, sans toutefois faire partie de l'agglomération. C'est notamment le cas de Aïn-el-Turk et de Mers el-Kébir. Il s'agit d'une station balnéaire qui comprend plusieurs édifices hôteliers et complexes touristiques.

Le paysage de cette commune change grâce aux nombreux projets entrepris: C'est le siège de la marine nationale algérienne, et son port est une importante base navale. La forme originelle du nom de la ville d'Oran, Wahran , est un toponyme berbère. Étymologiquement, il s'agit du génitif , autrement appelé complément du nom, dont la marque, ici, est le préfixe w , du nom ahr sing. La prononciation actuelle Wahren, semble être dérivée du même nom ahr sing. Les derniers évènements liés à des lions près d'Oran datent de [ a 2 ].

Différentes légendes oranaises lient le nom de la ville avec des lions. Dans la légende mystique, un lion fut aperçu sur la tombe du saint patron Sidi El Hourari [ a 3 ]. Cependant, la tradition attribue le nom de la ville au songe du fils du Vizir de Cordoue:. S'ensuit une histoire de tempête, de vision de deux lionceaux, de songes prémonitoires, enfin de naufrage sur une superbe plage déserte qui ne pouvait pas s'appeler autrement, encore de nos jours, que la plage des Andalous [ 38 ].

Le nom Oran apparaît pour la première fois dans un portulan génois en [ 39 ]. Il est situé contre l'Aïdour au sud d'Oran, dans ce qui est aujourd'hui le quartier des planteurs. Le toponyme est sans doute lié aux nombreux abris dans les collines environnantes. Beaucoup d'écrivains et d'historiens concluent qu'il faudrait des centaines de livres, peut-être, pour cerner toutes les subtilités d'Oran, ce qui explique la profusion d'ouvrages sur la ville. Oran est un lieu de rencontre des cultures, qui conduit à l'effacement des origines.

Il y a eu de la place dans cette ville pour toutes les professions de foi, et sans doute l'esprit de tolérance oranais vient-il des épreuves que la ville a endurées à travers les âges. Le dialogue des civilisations s'y est affirmé malgré les drames d'une histoire mouvementée [ 42 ].

Les vestiges de plusieurs occupations humaines et pré-humaines furent découverts en Oranie. Il y a environ 21 ans , le groupe des Ibéromaurusiens voit le jour. Cette civilisation se maintient et se répand sur l'ensemble du Maghreb avant de se métisser progressivement vers le neuvième millénaire avant notre ère avec les populations capsiennes pour former les ancêtres des Berbères et Touaregs. La région d'Oran, alors nommée Unica Colonia [ 44 ] , est réputée pour sa douceur de vivre et sa prospérité [ a 4 ].

De nombreuses statues antiques retrouvées dans l'oranais peuvent être vues au musée Ahmed Zabana. C'est elle également qui induit l'arrivée tardive des premiers Juifs, qui n'est bien attestée qu'au Bas-Empire , d'abord dans les villes du littoral [ 45 ]. À la chute de l'Empire romain, la ville s'éteint sous les coups de l'occupation vandale en , de la reprise de la ville par les Byzantins en , de la peste Justinenne à partir de , puis de la conquête arabe en [ 47 ]. La situation dans la région est confuse et laisse les criques de cette côte sans aucune juridiction stable, ni aucun contrôle officiel [ a 5 ].

Le royaume rostemide dominant la région est en proie aux combats contre les Fatimides et aux difficultés internes. Il n'est pas en mesure de défendre ses intérêts. Pour les pouvoirs en place, la zone presque déserte d'Oran est d'un intérêt secondaire et reste sans contrôle. D'autre part, les côtes du Maghreb étaient utilisées périodiquement par les marins de Pechina , alors sous domination d' Al-Andalus , pour commercer avec le royaume Rostemides, sa proche capitale Tahert [ a 6 ] et la ville de Tlemcen. Peu à peu ces implantations devinrent permanentes.

Ainsi Oran fut fondée en [ 48 ] par les marins andalous Mohamed Ben Abou Aoun et Mohamed Ben Abdoun et un groupe de marins, appuyés par les émirs omeyyades de Cordoue [ 39 ] , [ 49 ] et après avoir obtenu le consentement des Nefzas et des Mosguen faisaient partie de la grande tribu berbère des Azdadja qui occupait le Sahel d'Oran selon El Bekri.

Ils fondèrent la ville pour commercer avec Tlemcen en développant l'occupation de la baie abritée de Mers el-Kébir. Peu après sa fondation, Oran devient un objet de conflit entre Omeyyades de Cordoue et Fatimides. La ville est prise et reprise au cours d'un conflit qui durera de à [ 50 ]. Dès l'an , la communauté juive est présente et structurée à Oran [ b 1 ]. À cette époque, la valeur stratégique d'Oran dépasse celle d'Alger et de Tlemcen [ 5 ].

En , la ville tombe sous le contrôle du fondateur de la dynastie des Almoravides , Youssef Ibn Tachfin , et subit cette souveraineté pendant 68 ans. Sous le règne almohade, la ville connait une longue période de stabilité et de prospérité de plus d'un siècle au cours de laquelle sont développés le port et des chantiers navals [ 39 ]. L'empire almohade qui domine le Maghreb plusieurs décennies s'émiette peu à peu pour finalement donner naissance à trois dynasties locales: Hafsides en , Zianides en et Mérinides en Oran devient Zianide dès , quand elle tombe entre les mains de Yaghmurasen.

Plus tard la ville est prise par les Mérinides, et Abou El Hassan vient y résider en [ 52 ]. Fey [ 53 ] , Oran passa neuf fois sous différents pouvoirs Oran accueille dans ses murs à cette époque, le célèbre Mohammed IX al-Aysar , surnommé le gaucher et quinzième roi de Grenade , obligé de fuir devant ses sujets insurgés. Marmo et Alvarès Gomès en rendent témoignage [ 53 ]. Les Vénitiens, les Pisans, les Génois, les Marseillais et les Catalans achetaient à l'envi ces produits, écoulant par contre des étoffes, des verroteries, de la quincaillerie grossière et du fer.

Plusieurs édifices remarquables datent de cette époque, comme les fortifications de Mers El Kébir et probablement des donjons du Rozalcazar. Plusieurs écrivains y séjournent et en vantent les attraits:. Lors de la première expulsion en de juifs d'Espagne, les Séfarades prennent le chemin du Maghreb. En , à la suite du décret de l'Alhambra , Séfarades et Marranes embarquent dans 25 navires au port de Santa Maria à Cadix à destination d'Oran [ b 1 ]. À cette époque, Oran est une République maritime , une cité-État se comportant en principauté détachée du royaume zianide [ 5 ].

La ville est en guerre contre les souverains de Tlemcen et les habitants refusent d'avoir un gouverneur au sein de la cité. Ils choisissent chaque année un Juge Souverain ainsi que des assesseurs pour le gouvernement de la ville. Les pouvoirs de la cour de Tlemcen sont limités à la perception de l'impôt [ 57 ]. Deux phases d'occupation portugaise de la ville au XV e siècle sont signalées par quelques auteurs: À partir de , Oran accueille un nombre important de réfugiés grenadins chassés par la Reconquista.

L'envie de vengeance, de reconquête, et le grand nombre de réfugiés vont faire de la côte algérienne le point de départ d'un grand nombre d'attaques contre l'Espagne chrétienne. L'appui militaire ottoman chasse les Espagnols de tous les ports conquis, à l'exception de ceux d'Oran et de Mers el-Kébir [ 59 ]. Au mois de juillet , quatre ans avant les Espagnols, les Portugais lancent une expédition pour tenter d'accoster sur la plage des Andalouses [ 60 ].

L'opération tourna au désastre. Il faut attendre le débarquement de Mers-el-Kébir, en , pour voir l'Espagne s'engager dans la première expédition organisée contre Oran. Au lendemain de sa chute, le 17 mai , Oran est désertée de ses habitants et totalement occupée par les troupes espagnoles.

Cette même année, il fait construire sur les ruines de la mosquée Ibn El Beitar l'église Saint-Louis qui domine la vieille ville. En , le gouverneur comte d'Alcaudete fait alliance avec le sultan saadien Mohammed ech-Cheikh contre les Ottomans alors installés à Alger , et parvient à maintenir la présence espagnole.

Les Espagnols procèdent à des travaux de restauration de la forteresse destinée à loger les gouverneurs de la ville. À partir de , à la suite d'un décret d'expulsion d'Espagne , plusieurs vagues de Morisques débarquent à Oran et beaucoup s'établissent dans les environs [ 63 ]. En c'est au tour des Juifs, traités d'ennemis de la religion, d'être expulsés des quartiers de Ras El Ain et du Ravin Blanc.

Certains s'établissent dans la montagne de La Corniche Supérieure.

Rencontres Algéro-Tunisiennes à Alger et à Oran: Toute l'actualité sur ucoxonefehen.gq

Malgré ses fortifications, la ville est l'objet d'incessantes attaques jusqu'au pied même des remparts. Les Espagnols la récupèrent en Oran retrouve alors pour quelques années une croissance continue qui l'oblige à se développer hors de ses murs. Les remparts sont peu à peu démolis. Après un long siège et un nouveau tremblement [réf. Après une première annexion de la ville entre et , le Dey d'Alger négocie entre et la cession de la ville et en fait la capitale du beylik de l'Ouest jusqu'en au détriment de Mascara.

Ksenia cherche un homme sérieux pour le mariage - Agence matrimoniale

En s'achève la construction de la Mosquée du bey Mohamed el Kébir , qui servit de Médersa et de cimetière familial au bey. En toujours, le bey fait reconstruire le mausolée Goubba du saint patron de la ville Sidi El Houari. En , des pèlerins venus de la Mecque apportent une nouvelle épidémie de peste et la ville redevient pratiquement déserte.

En , la mosquée du Pacha , nommée en l'honneur d' Hassan Pacha , dey d'Alger, est construite par les ottomans avec l'argent provenant du rachat des prisonniers espagnols, après le départ définitif de ces derniers. Le 4 janvier , Le général comte Charles-Marie Denys de Damrémont , chef de l'expédition entre dans Oran qui porte encore les stigmates du tremblement de terre de qui l'a en grande partie détruite.

Le 17 août, le général Faudoas y installe une garnison, dont le 4 e bataillon de Légion étrangère et fait de la ville la tête de ligne de la pénétration du Sud Oranais. Les premières mesures de l'administration militaire sont de raser les habitations qui masquent la vue à l'Est entre Château Neuf et le Fort Saint Philippe, puis au coteau du Ras El Ain pour réduire les risques d'embuscades. À partir du 17 avril , des combats sporadiques éclatent entre les troupes de la garnison, sous les ordres du général Boyer et des rebelles commandés par Mahi el Din et son fils Abd el-Kader.

Le 11 novembre une attaque de grande envergure est repoussée par la garnison commandée par le chef de bataillon Cros Avenas. Des tribus de la région de Mascara proclament Abd El Kader , fils de Mahi el Din, leur émir, à 24 ans; il dirige le soulèvement contre la conquête coloniale française.

Abd El Kader groupe ses territoires, assied sa puissance politique et unifie administrativement les populations dans un sens égalitaire et populaire contre les Français. Entre et , le général Lamoricière réorganise la ville par la création de quartiers village nègre, ville nouvelle , le déplacement de populations autochtones, puis l'adaptation de la ville à la politique de colonisation de peuplement. C'est ainsi qu'Oran voit une vague d'immigration européenne: Devant la rapide croissance d'Oran le développement d'un port adapté à l'envergure de la ville est décidé.

Les premiers travaux commencent en Ils ne finiront que lors de la décolonisation, en , et donnent son aspect actuel au port. L'empereur Napoléon III séjourne en à l'Hôtel de la Paix [ b 2 ] et offre la nationalité française aux Juifs et Musulmans , ainsi qu'aux étrangers justifiant de trois années de résidence en Algérie [ 64 ]. Comme en métropole, Oran suit à cette période le développement de l'antisémitisme politique. L'Hôtel de ville d'Oran et les deux lions de bronze datent de la Troisième République.

La construction débutée en fut achevée en avec la pose des deux statues animalières du sculpteur Auguste Cain Dix ans plus tard, un monument commémorant la bataille de Sidi-Brahim fut érigé en face de l'Hôtel de ville. À partir de , la ville connait une croissance continue. À l'étroit à l'intérieur de ses remparts, elle sort de ses limites, se développe sur le plateau vers Karguentah. De nombreux faubourgs se créent: Oran est la cinquième ville de France [ a 9 ].

En , les vieux Oranais, au lieu de dire dinar, disent duro, pour parler de leur monnaie. Des républicains espagnols émigrent également à Oran pendant la guerre civile espagnole Parmi les Européens d'Algérie célèbres originaires d'Oran, il faut citer Emmanuel Robles, qui est l'auteur de Saison violente [ 67 ]. Comme le premier homme de son ami Albert Camus, il s'agit d'une quête du père, référent majeur dans la culture hispanique alors que la mère est la gardienne des traditions. Pendant la Seconde Guerre mondiale Oran est le lieu de plusieurs événements majeurs. Le 3 juillet a lieu la bataille de Mers el-Kébir.

Une escadre britannique attaque une escadre française au mouillage. Cette canonnade entraîne la perte du cuirassé Bretagne.

Le croiseur de bataille Dunkerque , le cuirassé Provence et le contre-torpilleur Mogador sont mis hors de combat. Le 8 novembre , se déroule à Alger , Casablanca et Oran, l' opération Torch. Après 2 jours de durs combats entre les forces de Vichy et les alliés, dont la supériorité en hommes et en matériels est écrasante, Oran capitule le 10 novembre. Le même mois, les Américains débarquent dans la baie, point de départ de la Campagne de Tunisie puis de celle d'Italie. La ville incapable de les accueillir devient insalubre, et les migrants sont surnommés Chéragas [ 68 ].

En , le café El-Widad est créé par un groupe de militants nationalistes en plein centre-ville européen. Cet établissement va jouer un important rôle dans le développement du patriotisme algérien. Au fil du temps, il devient un centre de regroupement des différentes tendances représentatives des partis indépendantistes de l'époque. Très souvent, par leur situation sociale, ils se heurtent à une couche sociale constituée de gros propriétaires fonciers.

Leur unité est due à une peur commune de la majorité musulmane [ 70 ]. Une des figures les plus importantes est Chérif Sid Cara , député oranais qui devient sénateur, secrétaire d'état, puis coprésident du Comité de salut public de l'Algérie avec le général Massu. Le 1 er mai des émeutes troublent la tranquillité de la ville. À cette époque le FLN dispose de 50 à 60 hommes dans l'Oranie [ 74 ]. Il laisse le commandement de la Wilaya à Boussouf au début de l'année [ 75 ].

Il est chargé de préparer la révolution avec le nécessaire en hommes et munitions [ 76 ]. Il est incarcéré à la prison d'Oran, puis transféré à la prison Barberousse Serkadji avant d'être exécuté le 19 juin [ 77 ]. Il fut le premier condamné à mort de la Guerre d'Algérie [ 78 ]. Deux ans plus tard, Cheriet Ali Chérif est le dernier combattant à être exécuté par la guillotine. Le 26 juin , le 14 e R. La flotte basée à Mers el Kebir participe à l'interception de plusieurs cargaisons d'armes livrées depuis le bloc soviétique, notamment à l'arraisonnement de l'Athos le 16 octobre [ 74 ].

Lors de la visite du général de Gaulle en Algérie, entre le 9 et le 13 décembre , les violentes manifestations dans la ville provoquent plusieurs morts. Des incidents fomentés par le FLN éclatent à Oran. Ils font 25 morts. Les Européens quittent les quartiers musulmans.


  • Menu de navigation.
  • Profil sur ucoxonefehen.gq de imedus Bir el Djir, Oran, Algérie Rencontre et chat;
  • Rencontre oran femme - Los García?
  • Votre avis.

Dans la ville à majorité européenne, l' OAS est particulièrement violente et s'attaque à la population d'Oran y compris les Européens en désaccord avec elle. La ville est l'ultime refuge de l'organisation. En décembre , elle tue le colonel Rançon, chef du 2 e Bureau d'Oran. Alors qu'en les Français ont accepté par référendum le principe de l'autodétermination de l'Algérie, les affrontements entre musulmans et Européens éclatent à Oran. Le 13 janvier , un commando de l'OAS exécute 3 membres du FLN dans la prison d'Oran, le lendemain, 4 fugitifs sont assassinés [ 79 ].

Le 26 juin, ces derniers incendient le port d'Oran et font exploser 2 voitures piégées dans les quartiers musulmans. On déplore 23 morts et 32 blessés. Le mois suivant, des incidents entre l'OAS et les forces de l'ordre éclatent en marge de l'arrestation du chef de l'organisation en Oranie, le général putchiste Edmond Jouhaud. Quatre jours plus tard, cette organisation tente de soulever les Européens pour chasser les Algériens d'Oran. Fin avril, une bataille éclate entre les gendarmes et l'OAS.

Le 14 juin, le général Ginestet et le médecin-colonel Mabille sont assassinés. Trois jours plus tard, l'OAS capitule à Oran [ 74 ]. Le 28 février , au mois du ramadan , une explosion simultanée de deux voitures piégées, dans le quartier musulman de Médina Jdida fait 78 morts, sans compter les corps non identifiables [ 80 ]. Le 5 juillet , alors que toute l'Algérie fête son indépendance, un drame se déroule à Oran, c'est le massacre d'Oran [ 81 ]. La foule se lance dans un massacre vengeur d'Européens d'Algérie.

Le général Katz refuse d'intervenir. Le lieutenant français Rabah Kheliff , musulman de 29 ans à la tête de soldats, pose un ultimatum à un détachement de l' ALN et réussit à libérer des Européens retenus en otage. Condamné à mort par le FLN , il se réfugie en France [ 82 ] , [ 83 ] [réf. Les accords d'Évian prévoyaient la location de la base navale de Mers El-Kébir et de ses annexes militaires pour 15 ans. Elle sera rétrocédée en Des émeutes éclatent le 7 janvier à Oran.

Plusieurs centaines d'Oranais manifestent contre le chômage, la vie chère et la rareté des produits alimentaires. À coups de barres de fer, de pavés et de chaînes de vélo, ils affrontent les forces de police. Quelque manifestants sont appréhendés et aussitôt déférés devant deux tribunaux spéciaux [ 84 ]. Ahmed Ben Bella , le premier Président de la république algérienne, et ancien joueur de l' Olympique de Marseille , est présent. Au début des années , les autorités ont démoli illégalement le quartier de La Calère La Calaira en espagnol.

C'était un quartier situé au pied du Murdjajo et construit par les Espagnols lors de leur présence dans la ville. La quasi-totalité des grandes salles de cinéma ferment leurs portes. Les cinémas des quartiers subissent rapidement le même sort. Ils sont tous fermés et convertis à des activités artisanales et commerciales. Le début des années voit une vie politique dominée par les conservateurs religieux. La victoire du FIS en décembre au premier tour des élections législatives, puis l'annulation du scrutin au lendemain du vote, mèneront à des manifestations politiques de toutes tendances à Oran comme dans le reste de l'Algérie.

À partir de débute une longue période de violences. Elle oppose l'État aux ultra-conservateurs religieux qui forment des groupes armés. Oran est relativement préservée de ces violences qui déchirent le pays. Elle verra néanmoins certains de ses célèbres citoyens tués à cause de l'intolérance: Une grande partie des européens installés à Oran sont en réalité d'origine espagnole [ 85 ]. Depuis , la population ne connait qu'une seule phase de contraction importante: La moitié d'Oran se retrouve alors désertée et les logements laissés vides sont rapidement réinvestis après l'indépendance.

Dès la ville est très majoritairement européenne. Conséquence de la loi d'immigration de , la population augmente rapidement. En , le rapport de force démographique est légèrement inversé en faveur des populations algériennes et Oran doit sa croissance démographique beaucoup plus aux Algériens, qui ont récupéré les maisons abandonnées par les Européens [ 88 ]. Ce rapport démographique explique selon elle la forme particulière que revêtit ici la violence de la guerre d'Algérie. Ses estimations contredisent les idées reçues.

Dans un premier temps, l'appropriation est seulement physique et démographique [ 92 ]. Le quatrième président de la délégation spéciale que la mémoire de ses collaborateurs retient encore est Seghier Ben Ali. Le 20 juillet , Seghier Ben Ali a été installé. La ville jouit d'une grande attractivité économique et industrielle. La capitale de l'Ouest attire beaucoup d'investisseurs et d'hommes d'affaires, elle occupe une place de choix sur l'échiquier économique national. C'est un pôle d'attraction économique et industriel comprenant pas moins de trois zones industrielles: Elle dispose par ailleurs de 21 zones d'activité réparties à travers cinq communes [ 51 ].

En novembre le premier ministre Abdelmalek Sellal a inauguré plusieurs grands projets économiques [ 98 ]:. Après l'échec du modèle socialiste et des industries industrialisantes l'Algérie a changé de système économique en pour aller vers l' économie de marché. Cette mutation a favorisé l'investissement privé dans une économie d'État planifiée depuis Le secteur secondaire occupe une place essentielle dans le paysage économique oranais.

L'industrie pétrochimique, ses dérivés énergétiques et plastique dominent le paysage économique. La présence d'hydrocarbures a permis le développement d'industries consommatrices d'énergies comme l'industrie sidérurgie et celle des matériaux de construction.

Quelques autres secteurs sont bien représentés: Dans ces activités le secteur public reste en monopole dans la plupart des domaines. Le secteur privé n'étant représenté que dans la plasturgie , l'agro-alimentaire, ainsi que dans les industries du bois et du papier. Si le secteur secondaire reste important et largement dominé par le secteur public, le secteur tertiaire est en croissance rapide et est essentiellement le fait d'acteurs privés. En matière d'énergies renouvelables, Oran a été choisie comme capitale régionale pour le bassin méditerranéen par l'ONG fondée par Arnold Schwarzenegger R La ville est également un haut lieu touristique.

De nombreux touristes viennent découvrir ou redécouvrir cette cité méditerranéenne. Oran n'a pas perdu de son charme, depuis l'époque où Jean Grenier a couché ces mots sur du papier. Si le quartier historique mêle les architectures islamique , espagnole et française, le plateau de Karguentha, avec ses immeubles hausmaniens et son front de mer inspiré de celui de Nice est représentatif de l'architecture française.

Au lendemain de l'indépendance, les plans d'équipement des communes, le plan triennal et le premier plan quadriennal ont eu très peu d'influence sur l'extension et l'urbanisation de la ville vidée de la majorité de ses habitants. L'administration achève les programmes du plan de Constantine et reconvertit quelques espaces militaires en bâtiments universitaires. Ces développements se font dans la continuité des plans d'urbanisation coloniale. Ils conservent les mêmes formes et les mêmes axes.

En conséquence, les résultats se situent dans la lignée des villes françaises à la même époque. De à , l'extension d'Oran est marquée par l'urbanisation de la deuxième couronne en , la construction des ZHUN et de quelques lotissements. La ville bloquée par l'Aïdour à l'ouest continue de s'étendre à l'Est. L'absence de planification urbaine provoque la paupérisation et l'exclusion des quartiers ouest Planteurs, Ras El Ain et Sidi El Houari. Le tissu urbain historique dépérit.

L'agglomération se développe autour des villes coloniales récentes comme Alberville, Fernanville ou Bir El Djir. La pression démographique constante entraîne un important déficit de logements. Les programmes locaux se sont avérés nettement sous-dimensionnés. Ce programme reste toutefois très insuffisant au regard de la surface d'habitat précaire d'Oran. Ce plan concerne les parties historiques et les monuments du quartier, au détriment du bâti résidentiel, ainsi que les vestiges archéologiques [ ]. En , les routes, les voiries et l'infrastructure en général sont sous-dimensionnées par rapport à la population de la ville et souffrent d'importants manques d'entretien et d'investissements.

Un programme de réhabilitation et d'investissement a été lancé. Dans une ville où le mélange des religions a longtemps été la norme, il est naturel de rencontrer des lieux de cultes variés. Oran compte des édifices pour les trois religions du livre. Des trois mosquées historiques, deux sont situées dans le vieux quartier Sidi El Houari.

Rencontre Femme Oran

La mosquée du Pacha a été construite en sous le règne du bey Mohamed El-Kèbir sur ordre de pacha Baba Hassane, et la mosquée Sidi el Houari en [ ]. Quant à la mosquée du Bey , qui fut construite en , hors de la ville, sur le plateau de Karguentah [ ] , elle est située Boulevard de Tripoli dans le quartier "El Emir" [ ]. Les deux principaux lieux de cultes chrétiens sont la cathédrale et la Chapelle Santa Cruz. La cathédrale d'Oran de style romano-byzantin, fut édifiée de à Son grand orgue Cavaillé-Coll - Mutin fut inauguré le 3 février [ ].

La chapelle de Santa Cruz fut construite en en contrebas du fort de Santa Cruz , après l'épidémie de choléra de qui avait fait plusieurs centaines de victimes.

Site de rencontre gratuit oran

Elle est dédiée à la Vierge Notre-Dame du Salut. La statue originale de la Vierge rapatriée en est dans une chapelle construite dans une grotte à Nîmes. Enfin, la grande synagogue fut construite entre et sur le plateau Kargentha. Il est à noter que la cathédrale fut transformée en bibliothèque en En la synagogue devient la mosquée Abdellah Ben Salem, du nom d'un riche juif médinois converti à l'Islam. Enfin les offices à la chapelle Santa Cruz sont anecdotiques.

Chapelle de Santa Cruz. Mosquée de Hassan Pacha. Mosquée Abdellah Ben Salam ex. Grande Synagogue.

Déja plus de 8000 membres

Bibliothèque Communale ex. Cathédrale d'Oran. Mosquée Sidi el-Houari. La grande mosquée Abdelhamid Ben Badis. La ville d'Oran compte plusieurs saints patrons auxquels sont dédiés des mausolées ar koubba et dont le plus célèbre est Sidi El Houari dans le vieux quartier qui porte son nom anciennement appelé La Casbah. Le mausolée est reconstruit en par le bey ottoman appelé le borgne.

Il s'installe à Oran dès son jeune âge. Ce cimetière ne recevait que les familles oranaises de souche. On peut citer le petit cimetière très discret des Mozabites au quartier de Ras El Aïn. L'administration coloniale française a réservé dans le domaine des Bendaoud au quartier Sananés un cimetière qui abrite les tombeaux de Mustapha Ben Ismail ami de la France tué par les troupes de l'émir Abdelkader , chef de la tribu des Douairs, et de Benaouda Mazari, chef de la tribu des Zmalas. Un autre cimetière chrétien qui se trouve à proximité du quartier Lamur El-Hamri , aussi celui d'un cimetière israélite près de Médina Jedida et Le cimetière Américain militaire au quartier Petit Lac Hai Daya.

Et enfin, le 29 octobre , le théâtre est inauguré officiellement. La promenade de Létang est un ensemble de jardins en terrasse au pied du Château neuf. Je suis fidele et sensible et en meme temps courageuse j aime faire la cuisine dialogue sur tout les sujet balade voyager en voiture ou en bus f Inscrivez-vous dès maintenant et contacter les autres membres du site afin de débuter à faire de vraies rencontres sérieuses.

Inscrivez-vous dès maintenant et faites des rencontres gratuites. Site de rencontre gratuit. En ligne Recherche Proximité. Veuillez entrer vos informations pour vous connecter. Connexion automatique. Mot de passe oublié. Femmes célibataires de Oran qui souhaitent faire des rencontres CelibatairesDuWeb est complètement gratuit. Page 1 de 1.

Sihem25 , 60 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Feriela , 45 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Discussions, Autre raison A quoi sert un homme dans la vie d'une femme? Hineda , 41 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Amour, Amitié, Discussions Je cherche dans mon partennaire l'honneter le respect et la sinciriter et l'amour. Miracledeviee33 , 27 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Recherche , 59 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Amour Je souhaite que mon compagnon ait une forte personnalité , qu'il assume son passé , son presen Rania , 26 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Amour, Amitié, Discussions, Autre raison Je suis rania d'algerie de la witlaya d'oran j'ai 27 ans celibataire a la recherche d'un homme serieu qui cherche le vrais amour.

Yasmina , 25 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Amour, Amitié, Discussions Je suis jeune femme belle brunette de 26 ans je cherche l. Lisianthus , 20 ans Habite à Oran, Recherche un homme: Narine , 36 ans Habite à Oran, Recherche une femme: