Rencontre gilet jaune et premier ministre

Et au bout d'une vingtaine de minutes, Jason Herbert, un gilet jaune de Charente est ressorti, expliquant ne pas avoir engagé de débat avec le premier ministre. Devant les caméras, il a précisé que l'autre gilet jaune était toujours à l'intérieur; il n'a cependant pas voulu dire de qui il s'agissait. Je parle de menaces d'agression, verbales ou physiques, notre vie est en jeu", a-t-il affirmé, donnant une autre explication à l'absence de représentants.


  • Le vice-Premier ministre italien à Paris pour rencontrer des "gilets jaunes".
  • Que retiennent les gilets jaunes de leur rencontre avec Edouard Philippe ?.
  • Les « gilets jaunes » divisés sur la rencontre avec le vice-premier ministre italien.
  • rencontre femmes fortes.

Aux alentours de 16h, Édouard Philippe est venu devant la presse. Rencontre avec un gilet jaune: La porte de Matignon restera toujours ouverte si les giletsjaunes désignent des représentants", assure EPhilippePM. Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost. Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici. Retrouvez-nous sur notre page Facebook.

Les « gilets jaunes » divisés sur la rencontre avec le vice-premier ministre italien

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube. Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour. En savoir plus.


  • Le vice-Premier ministre italien défend sa rencontre avec des «gilets jaunes»?
  • site rencontre trav gratuit;
  • femme cherche homme a oran pour le mariage.dz.
  • Tout savoir sur.
  • badoo rencontre france gironde bordeaux.
  • femmes rencontre qc.
  • Un premier "gilet jaune" à Matignon avant la rencontre de vendredi - Le Point!

Toutes les rubriques. Tous droits réservés. La réunion avec les gilets jaunes a tourné au fiasco.

"Une belle rencontre avant tant d'autres"

À voir également sur Le HuffPost: Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici Retrouvez-nous sur notre page Facebook Abonnez-vous à notre chaîne YouTube. Envoyer une correction. Alexandre Boudet Journaliste politique au HuffPost. Luigi Di Maio, vice-Premier ministre italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles M5S, antisystème , a annoncé avoir rencontré ce mardi après-midi, en France, des responsables des " gilets jaunes ".

La rencontre de Philippe et des gilets jaunes tourne au fiasco | Le Huffington Post

Cette rencontre, secrète jusqu'à ce que l'homme politique ne la révèle par tweet, s'est tenue à l'Hôtel de France, à Montargis. Di Maio sur les réseaux sociaux. Trois Montargois font partie de cette liste.

Un rendez-vous qui divise

Les deux derniers étaient présents lors de cette entrevue qui a duré une heure et demie à deux heures. Il a évoqué "une belle rencontre, la première avant tant d'autres , au cours de laquelle nous avons parlé de nos pays, des droits sociaux et de démocratie directe".

Lire le journal

Je répète: Interrogé par l'AFP, l'Elysée n'a pas souhaité réagir. L'ambassade d'Italie en France a déclaré ne pas avoir été informée de la visite du ministre italien. Le maire de Montargis n'était pas plus au courant. Non présent dans la ville au moment de cette visite, le maire n'en revient toujours pas et ne mâche pas ses mots contre l'élu italien: Il se balade sans sécurité alors que tout peut arriver. C'est complètement inconscient.

Gilets jaunes reçus à Matignon: que retenir de cette rencontre ?

C'est une attitude inconséquente de la part d'un élu, un manque de conscience politique. Il est parti comme il est arrivé sans que personne ne le sache. Je suis vraiment très étonné". Début janvier, Luigi Di Maio avait apporté un soutien appuyé au mouvement des "gilets jaunes ": Il leur avait aussi offert l'aide de la plate-forme internet du M5S, baptisée "Rousseau", pour "organiser des événements sur le territoire" ou encore "choisir des candidats" et "définir le programme électoral" via son système de vote, rappelle l'AFP.