Kamila cardozo escort

Trois jours après. Telle est la conclusion prévue de ce mémoire juridique où Innocent III. Le marchandage. Mais faisait-il. Les lettres pontificales du 1er mars. Le seigneur roi est entièrement à notre disposition: Maintenir la papauté en possession de la Sicile. Le légat avait donc raison de se presser. Après tout. Devant cette nouvelle assistance. Innocent est obligé de tenir compte des faits. A Henri de Saxe. Le serment que tu as pu lui prêter ne compte plus. Et si Philippe lui-même consent à accepter la décision pontificale et à réparer ses torts. Bertold V.

Il déclare donc. Henri partagera tout avec Otton. Forcé de prendre parti pour le Souabe. Aucun doute sur son aptitude et son honnêteté. Innocent fait appel aux royautés 1 In regem recipimus. Notre très cher fils en Christ. Rome les déliera de leurs obligations. Attache-toi donc à Otton avec fermeté. Il y reproduit les termes mêmes de sa consultation juridique. Après avoir impartialement pesé les mérites des deux concurrents. Ce dernier affirmait au pape que le roi Otton.

Travailler pour lui. Embrasse donc la cause du roi Otton et prie-le de te couronner. Le rapport du cardinal de Palestrina pouvait causer des inquiétudes: La difficulté était de convertir Philippe-Auguste. Des courriers que certains Il est clair que le raisin ne se trouve pas dans les ronces. Cet argument ne pouvait guère toucher le roi de France. On ne voulait même pas les entendre. Louis de France. Nous seuls pouvons faire. Otakar de Bohême. Conrad de Querfurt. Dieu ne permettra pas que la verge des pécheurs sévisse sur les justes.

Archevêques de Brème et de Magdeburg. La liberté des princes! La trahison. Son propre chancelier. Au contraire. Pouvaitil les vérifier? Cette ville de Rome. Le 8 septembre Adressé au pape. Grâce à Dieu. Il était conçu dans le même esprit que la déclaration de Spire et la complétait. Où avez-vous lu. Comment a-t-il pu être assez injuste pour ne pas tenir compte du vote de la majorité des princes.

Sa piété ne peut que le rendre agréable à Dieu et à vous. Pères vénérés. Pour avoir suivi une procédure aussi contraire à la justice. Nous vous prions donc de vouloir bien. Et nous ne voyons pas de quel droit il a prétendu y jouer un rôle. Quelle force peut avoir une élection faite par une minorité. Même en ce cas. Ce grand seigneur. Non seulement Innocent appuie son intervention sur cette base trop étroite. Et il a bien choisi le destinataire. Si celui-ci lui paraît indigne de la couronne.

Tout en réfutant. Innocent III. Après les salutations mutuelles: Si vous persévérez dans votre dessein. Dans la plupart de vos lettres vous affectez de nous répéter que notre honneur et nos intérêts vous sont chers. Ceux qui se rendront immédiatement à son appel bénéficieront ainsi les premiers de ses faveurs. Le vocabulaire de la passion politique est bien le même dans tous les temps. Il garantit au Capétien que le roi guelfe. Rappelle-toi que son frère. Étampes et Orléans. Le témoignage de ses propres lettres. Si nous avions voulu le faire. Un moine fuit ici la leçon au pape.

Nous aurions choisi Philippe dès le début de la crise. Il a secondé. Le Seigneur a déclaré. Dans une certaine lettre adressée à Bertold. En quoi nous dirons. Otton de Brunswick. Pour triompher de Philippe de Souabe. Il faut savoir attendre et patienter: Ne va pas risquer. Seule la force des armes. Et en effet. On a prétendu que. Otton IV. En vain. De leur côté. Innocent reproche encore de ne pas presser le mariage. Innocent essaye de démontrer aux ducs de Saxe. Aux évêques de Passau et de Spire. Son parti décline tous les jours. Sans doute.

La ville de Rome est entièrement entre nos mains. Le légat. Des faussaires ont fabriqué des lettres où il est censé atténuer ou désapprouver les actes de son légat. Le pape fulmine contre les faussaires. De la prudence et de la discrétion! Agis tantôt avec rigueur. Du côté gibelin. Quant au cardinal le Palestrina. Après avoir créé sa candidature. Otton est le premier à la reconnaître. Des circulaires. Il le rassure. Et certains évêques. Les lettres pontificales pleuvent dans les deux camps. Au duc de Brabant. Innocent les blâme vivement de leur tiédeur. Il écrit aux archevêques. Les Italiens font la sourde oreille.

La guerre traditionnelle des nobles contre les bourgeois. On ne se bat pas seulement pour ou contre un évêque. A Magdeburg. Mais il faut bien dire que Lupold. Le chancelier lui-même meurt assassiné. Comment le pape a-t-il pu se prononcer en faveur du premier. Gardolf et Conrad. A Liège. Les partisans des deux prélats guerroient autour de Mayence et de Bingen.

Placée sur la frontière des deux partis. Sous prétexte de défendre Otton ou Philippe. Certains prélats ont eu la chance de pouvoir garder la neutralité ou. Le spectacle. Deux évêques. Pour cette haute Église allemande habituée aux tragédies quotidiennes. Premières négociations avec le Souabe.

Mais le problème était difficile. Conrad de Krosigk prenait part à la quatrième croisade. Gardolf penchait cependant du côté souabe. Pour éviter ce malheur. Quel parti allait prendre Conrad? Faire front contre Rome et se jeter dans la mêlée? Son successeur. Mais le cardinal ne voulut rien entendre: Pendant que ses diocésains guerroyaient.

La tactique était naturelle et pouvait réussir. Il avait avantage à ne pas rompre tout rapport diplomatique avec la curie. Les vassaux de son église en profitèrent pour piller et incendier les domaines épiscopaux. Mais Gardolf mourut. Le héros de la quatrième croisade y rentra triomphalement. Mais lorsque le pape se fut prononcé pour le Guelfe et que Gui de Palestrina eut commencé ses opérations. Le jour de la solennité des apôtres Pierre et Paul. Conrad de Krosigk. Innocent III céda.

Ou la protection pontificale lui permettrait de tenir son église en dehors des partis et de la guerre civile. Il y rendit des services de première importance à la cause chrétienne. Le 9 septembre Entre les assertions du pape et celles du roi. En général. Croit-on que Philippe de Souabe.

Il avait ses raisons pour mettre Otton en garde contre le bruit. La plupart des historiens allemands. Le prieur des Camaldules. Avant que Martin. Dans une lettre adressée à Innocent III. Après leur arrivée. Mais quand. Quant à la difficulté de comprendre comment le prieur des Camaldules se serait fait le porteur de ses offres. Les candidats du XIIIe siècle faisaient déjà de la surenchère. Ce ne serait ni la première.

Accueilli comme pénitent. Le programme de Philippe. Sur le terrain allemand. Là était le malentendu. Or Innocent. Au surplus. Il avait bien raison de rabattre. Il remercie Otton de montrer à ce point sa gratitude. Quelle raison pouvait alors déterminer le pape à changer de route? La situation est excellente et le devient chaque jour davantage.

Grâce à votre activité et non à nos propres efforts. Si notre affaire est au pinacle. Henri dit à Otton: Henri Ier. Son frère. Ne te laisse pas leurrer par de vaines paroles. Il ne craint même pas de fixer une date: Abandonne-moi donc. Le roi de Bohême. Le duc de Brabant. Le roi. Plus nous détestons ceux qui agissent avec cette légèreté. Innocent III lui ordonne. Que penser des gens qui ne cessent de tourner avec la roue de la fortune?

Et si le duc et la duchesse de Brabant persistent à repousser ce mariage. La guerre a ses vicissitudes: Un des partisans les plus ardents de Philippe de Souabe. Le pape lui rappelle que ce prince est déjà fiancé. Le Hohenstaufen se voyait intronisé. Le 6 janvier Pierre II. Abdiquant son titre. Même campagne active. Sa résolution. On le réélut avec enthousiasme. Le roi guelfe résistant. Le marché fut conclu En vain Innocent III essaya. Le pape flétrit en termes violents ses perfidies. Cologne et. Comme un autre Judas. Tu as voulu la chute du roi intronisé par tes mains. Brunon de Sain.

Sa patience est à bout. Montrez-lui à la fois votre constance et la solidité de vos murailles. Il reproche donc à Henri de Saxe. Reportez donc sans délai au roi Otton la fidélité que vous lui devez. Tu expies ta trahison avouée. Selon la parole divine. Innocent les en félicite. Après avoir juré au cardinal de Palestrina de servir le roi guelfe. Avec les forces militaires du comte de Gueldre et du duc de Limburg. Brunon riposte en saccageant la terre de Juliers et de Gueldre.

Guerre entre les prélats concurrents. On publiera les deux sentences tous les dimanches. Aidé de ses parents et de ses amis. Enfin Otton lui-même est réconforté. Otton réfugié pour quelque temps en Angleterre. Cela ne peut plus aller ainsi. Les églises. La citadelle des Guelfes au pouvoir des Hohenstaufen. Il faut que.

Les deux compétiteurs se trouvent en présence. Il est impossible que notre Église et notre cité restent dans cette situation horrible: Et voilà que. Après Dieu. Elle est pour toi. Pour le différend politique à trancher. Votre Sainteté est notre seul recours. Le besoin de la paix était devenu général. Du moment que le Le Souabe y remporte une victoire complète et Brunon.

Cologne capitula. Innocent III a beau se débattre. Otton accourt. La question ainsi posée sur le terrain de la paix. La barque de Saint-Pierre ne se gouverne plus. Les Guelfes reprennent Goslar où Otton entre par la brèche: Le revirement fut laborieux. Seulement il estime que.

Il rappelle que lui-même avait assisté. Pour la trêve à conclure avec le seigneur Otton. Mission délicate. Il aura. Dieu est votre seul juge. Le roi se déclare prêt. De la lettre que Philippe de Souabe écrivit au pape pour répondre à ses exigences. Mais il y traite aussi les questions du jour. En contestant des faits certains. Ce sont des hommes catholiques: Nous avons trop bonne opinion de votre sincérité et de votre sagesse pour que. Philippe ne donnait au pape.

Le texte de sa lettre est perdu. Cet archevêque était un de ceux que tout entraînait vers Philippe. Quand elle sera signée. Et quand cette demande aura été faite. Innocent III reconnaît que la déclaration du prince lui a paru satisfaisante sur des points essentiels. Il veut forcer Lupold. Et comment ne pas le croire. Elle est. Sois sans inquiétude: Innocent répond à la fois oui et non. Quelques-uns de ceux qui ont agi contre nous ont été frappés de déchéance et traités comme ils le méritaient.

Les fêtes durèrent huit jours. Dans cette lutte dont tu parles. Le jugement des autres est différé. Avec son aide. Le pape leur avait adjoint. Elle invitait princes et évêques à faire bon accueil aux Mais nous avons renoncé à cette idée. Notre foi à nous ne faiblira pas: Et du reste.? Plus de sécurité sur les routes. Eh bien. Enfin nous avons obtenu de lui. Wolfger et Éberard. Rien sur les pourparlers de Le roi dut élargir Brunon. Cette lecture jette les cardinaux dans une anxiété pénible. Il ne semble pas En second lieu. A vrai dire.

La volonté du seigneur pape est que. La délivrance des lieux saints retardée et entravée. On négocia sur ces deux points. Siegfried devait être mis en possession du temporel comme du spirituel. Revenus auprès de Philippe. Lupold ne renonça pas à son autorité temporelle et à ses revenus. La première rencontre des légats du pape et du Souabe eut lieu à Spire.

On mutile les hommes. Ces expressions vagues. Otton leur fait de terribles menaces. Ce résultat. En échange. Rome maintenant ne le repoussait plus: Otton renoncerait à la royauté. A plusieurs reprises. Sur une pareille réponse. Le rapport des légats nous renseigne mal sur les conférences qui eurent lieu.

Il ne faudrait pas que cet ange de Satan. Philippe fut donc absous. Le Guelfe. Se proclamer impartial entre les candidats. Mais comme il était le vainqueur. Qui empêchait dès lors Innocent III de souscrire à la volonté nationale aussi formellement exprimée? Le 1er novembre Dans la lettre où il les accrédite. Les plénipotentiaires des deux rois arrivèrent en Italie au commencement de Le 30 novembre Ton compétiteur se prépare à nous envoyer. Il demanda donc que les légats revinssent à Rome. Ceci même. Il acquiesça aux instances des légats et envoya ses représentants.

Otton et le parti guelfe. Philippe se décida enfin à relâcher Brunon et à en finir avec la question de Mayence. Mais Innocent III se garde bien de discuter avec son ex-protégé: Henri de Schmalneck et Éberard de Lautern. Innocent III se faisait maintenant le médiateur suprême. Il se préoccupe seulement ici de terminer son différend avec la curie. Philippe ne parle ni de son compétiteur.

Nous engageons ta prudence à y faire bien attention: En lui écrivant à cet effet. Les négociations avec les deux ambassades se poursuivront en votre présence. Innocent III entendait. Tandis que le pontife. Adolphe reçoit du pape le baiser de paix. Contraint de céder. On a nié la réalité de ce pacte de famille et suspecté les informations du chroniqueur. Le chroniqueur guelfe de Plaisance attribue à la corruption seule les succès du Souabe et de sa politique. Mais il est clair que la curie avait dû prévoir aussi. Le seigneur pape Innocent lui-même.

Le Souabe renoncerait à ses visées sur la Sicile et à son projet de marier le jeune Frédéric avec la fille du duc de Brabant. Innocent III ne faisait pas ici allusion au traité conclu avec Philippe. Sa fille cadette. Mais la solution donnée au double litige fut à peu près celle que réclamait Innocent III. Il va droit à la chambre royale et frappe à la porte.

On veut que le glaive temporel et le glaive spirituel soient dans la même gaine!

Innocent III

Otton de Wittelsbach. Plus de doute possible! Le dôme de Bamberg avait reçu déjà depuis plusieurs jours la dépouille mortelle du roi gibelin. Le meurtrier sort de la chambré sans être inquiété. Quand nous aurons vaincu le roi de Danemark. Quant aux malfaiteurs et aux brigands qui nous persécutent.

Le roi fait quelques pas et tombe comme une masse. Henri de Waldburg. Otton de Méran. Hugues de Montfort. Béatrix de Bourgogne. Revenu à Bamberg. Le bruit courait que le roi Philippe avait été assassiné! Le même jour. Hugolin et Léon. Pour avoir des informations plus sûres. Les criminels qui ont abusé de la force recevront leur châtiment. Dans ce cas. Le célèbre professeur de rhétorique.

Le 21 juin La disparition de Philippe arrivait si à point pour le parti guelfe. Philippe de Souabe venait de célébrer le mariage de sa nièce. Venez au plus vite défendre la cité de Pise. Conrad de Scharfenberg. Otton de Brunswick était toujours là. Mais les contemporains. Arnold de Lubeck raconte que "Wittelsbach. Le crime du palatin a fait de nous un corps sans tête. Il ne respectait même pas la vie des nobles. Ce Wittelsbach. Quel que fût le mobile du meurtrier. On les accusa de complicité. Mais la fraude fut découverte et Wittelsbach. Ne sois pas trop avare de concessions et de promesses.

Il est vrai que. Nous avons veillé pour toi quand tu dormais et subi. Le ciel lui-même réprouvait la dynastie des Staufen au profit des Saxons. Otton et Béatrix. Innocent III ajoutait: Innocent III se trouvait donc avoir servi les vues de la Providence en patronnant si longtemps la cause guelfe. Allemands et Romains.

Il le met en garde contre ses défauts. Méfie-toi des paroles dures et des actes injustes. En présentant les émeutiers comme soudoyés par le parti souabe. Batailles et divertissements. Ce que tu donneras dans ces conditions te sera rendu mille fois pour une. La rupture. Mais il est de toute évidence que Dieu protège notre très cher fils en Christ. On demanda des explications. Ces puissants gibelins se faisaient prier. Otton y était tout décidé. Sommé de faire sa soumission au roi guelfe. Le Capétien et le Hohenstaufen étaient brouillés et presque ennemis. Dans une lettre écrite. Le roi de France.

Au fur et à mesure que le succès de ces derniers se dessinait. Il y eut néanmoins des hésitations. Nous continuons à vouloir ce que nous avons toujours voulu. Lorsque Philippe de Souabe. Celui-ci avait. On apprit bientôt que la diplomatie française était battue. Bientôt accouraient les personnages les plus en vue de la cour de Souabe: Henri de Kalden. Il partit pour la diète de Francfort. Mieux vaut demander aux princes de se réunir dans une assemblée générale.

Henri de Brabant. La France lui avançait. Dès le mois de juillet. Cet empereur. Si Dieu vous désigne à leurs suffrages. Oubliant la récente défection de la cour de Rome. Par le traité de Soissons. Que pouvait ce petit prince lorrain. La somme était mince pour une aussi grosse besogne. Otton accepta la proposition. Exhortations du pape. Otton de Brunswick apparut bien. Le chancelier. Tâchez que les archevêques de Mayence et de Cologne reviennent ici le plus tôt possible. Mais le principal coupable avait disparu. Sur la demande des grands. On ne le retrouva que cinq mois après mai caché dans une grange.

Le maréchal Henri de Kalden. On prononçait ainsi la clôture définitive de la Il fut décidé en principe. En toutes choses. Au moment de voter. Celle-ci se lève tout éplorée. Mais le lendemain on le rappelle: Gagnés par la contagion des cris et des larmes. Son intérêt le plus clair lui dictait ici le parti à prendre. Elle procéda à une nouvelle élection. La diète eut à résoudre une autre question. Enfin un édit solennel. Sois assuré de mon entier dévouement. Ecrivez aussi aux cités de Lombardie et de Toscane.

Il achevait. Mais il lui fallait accomplir le dernier acte de cette lourde entreprise: Otton professait. Par tradition et par conviction personnelle. Mais qui pouvait garantir que. Obligé de faire de son protégé un empereur. Les circonstances le forçaient à subir la tutelle de Rome: Il devait. Néanmoins le centre de la péninsule. Il est heureux surtout de constater.

Otton ne voudrait pas. Comme tous ses contemporains. Il remercie. Ce César était pénétré. Ce qui donna à réfléchir. Sans être à proprement parler un mécréant. A tout prix. Le roi et le pape avaient marché. Mais comme. Innocent III voyait le candidat de son choix reconnu par tous. Pour une raison contraire. Cette pensée explique les incertitudes et les anxiétés que décèle alors la correspondance du pape. Otton avait hâte de passer les Alpes.

Related titles

Innocent III écrivit de nouveau en Allemagne pour exprimer sa satisfaction 5 décembre Quand la mission revint sur le continent. Des mesures décisives atteignent les marchands malhonnêtes. Il envoie à son oncle Jean une ambassade qui avait pour instruction de lui demander des subsides. Mais Otton. Les comtes. Cette volonté ferme de fortifier la royauté est attestée par tous les chroniqueurs du temps: Le Capétien en fut quitte Les malfaiteurs de la grande et de la petite féodalité sont impitoyablement poursuivis.

Il se transporte. Otton essaie de maintenir les hauts prélats dans la dépendance du pouvoir royal. Mais Dieu. En cherchant à rabaisser les mobiles de ses actes. On sent que ce pays. Partout il achève de se faire reconnaître. Ce légat. Dès le 6 janvier Otton lui avait envoyé un notaire et un chapelain. Mais il fait remarquer à Otton que ce notaire et ce chapelain sont de bien minces personnages.

Il importe surtout que la perfidie humaine ne vienne pas semer entre eux la zizanie. Dans la seconde lettre. Trop de gens sont prêts à cette mauvaise besogne. Le 5 janvier Mais quelles garanties positives exigeait-il? Innocent félicite Otton de ses progrès continus en Allemagne. Le A ces demandes pressantes le pape répond par trois lettres qui le montrent plutôt disposé à user des moyens dilatoires.

Innocent traite particulièrement de la dispense. Il lui apprit aussi. Parce que le roi nous a fait la promesse formelle. Il précise même et touche le point délicat. Mais agissez de telle sorte que. Le roi a délégué notre frère. Or chacun savait que ces biens donnaient lieu. Première atteinte. Les pouvoirs politiques et judiciaires dont Wolfger était investi par son nouveau maître. Il nous appartient. Cette éternelle question surgissait dès la première mesure que prenait Otton de Brunswick. Elles prirent corps dans la fameuse charte signée à Spire.

Otton se garde bien de donner à Frédéric son titre de roi. S Maternien, évêque à Reims, frère de s. Ste Maxence, veuve, mère des ss. Vigile évêque à Trente , Claudien et Majorien. S Michomer, irlandais, mort à Tonnerre en se rendant à Besançon. Ste Hoïlde Hou , vierge à Perthes, invoquée dans les calamités publiques. S Pomponius, évêque à Naples. S Earconwald , évêque à Londres, frère de ste Ethelburge.

Ss Amador, prêtre, Pedro, moine, et Ludovico, martyrs à Cordoue.

Kamila Cardozo (kamilinhacardoz) on Pinterest

S Forannan, irlandais, évêque puis abbé à Waulsort. S Gualfardus, un sellier venu de Germanie, solitaire à Vérone puis admis chez les moines du Saint-Sauveur. S Adjuteur, seigneur de Vernon, miraculeusement délivré à Jérusalem et retransporté chez lui, où il resta ermite. B Aimon Aymon , moine à Savigny.

B William Southerne, prêtre anglais martyr par pendaison à Newcastle, béatifié en B Marco Passionei Benedetto de Urbino , capucin, compagnon de s. Laurent de Brindes dans la prédication chez les hussites et les luthériens. S Giuse Tuân Hoan , prêtre dominicain vietnamien, martyr, canonisé en et fêté le 24 novembre. Ste Eudoxie, prostituée convertie à Hiéropolis, dénoncée par ses amants, martyre.

S Simplice, évêque à Bourges ; il combattit la simonie. S Félix III, pape S Albinus, abbé à Tintillant, évêque à Angers ; il lutta contre les mariages incestueux. S Dewi, gallois, fondateur de monastères Vallis Rosina… , chorévêque Menevia actif contre le pélagianisme. S Marnock Ernin, Marnan , prédicateur évêque? S Albinus, évêque à Embrun le même que plus haut? S Léon de Carentan, évêque à Bayonne, dont il est le patron, apôtre en Pays basque, Navarre et Biscaye, où il fut martyrisé. S Leone Luca de Corleone, sicilien, abbé en Calabre, mort centenaire. Bse Giovanna-Maria Bonomo, abbesse bénédictine à Bassano, mystique.

S Quintus le Thaumaturge Cointus , en Eolide: S Joévin, disciple de s. Pol de Léon, auquel il succéda. S Chad Ceadda , un des saints les plus populaires en Angleterre, frère de s. Cedd, abbé à Lastingay, évêque à Lichfield, mort de la peste ; il visitait toujours son diocèse à pied. S Willeic, disciple et collaborateur de s. Suitbert, à Kaiserwerth. S Luca Casali de Nicosie, abbé à Agira, aveugle à la fin de sa vie. B Charles le Bon, comte de Flandre, fils de s. Ss Emetherius et Cheledonius, militaires en Espagne et martyrs.

Ss Cleonicus, Eutropius et Basiliscus, proches parents de s. Théodore cf. Ste Piamun, vierge en Egypte ; par sa prière, elle amena la paix entre plusieurs villages. S Guénnolé, fondateur et abbé à Lann Tévennec Landévenec. Ste Arthellaïs, vierge à Constantinople, morte chez son oncle à Bénévent à seize ans.

S Anselmo, parent du roi Astolfo, duc du Frioul, puis fondateur et abbé à Nonantola. Henri, avec qui elle vécut dans la chasteté parfaite. S Gerwin, abbé à Saint-Riquier ; il souffrait de la lèpre, dont on ne trouva plus trace avant sa sépulture. B Friedrich, prêtre, fondateur et abbé prémontré à Mariengaarde. B Pietro Geremia, dominicain à Palerme, excellent prédicateur. Charles Borromée. S Basinus, abbé, puis évêque à Trèves.

S Owin, un officier de cour devenu frère convers à Lestingay. B Humbert III, comte de Savoie à treize ans, moine à Hautecombe à son veuvage ; il en sortit cependant, pour se remarier et assurer à son pays un héritier. S Kasimiercz, prince de Pologne, demeuré fidèle à la chasteté, mort à vingt-cinq ans. S Euloge, martyr en Palestine pour avoir converti bon nombre de Sarrasins. S Conon, jardinier venu de Galilée à Magudo et martyr ; lors de son jugement, il avoua: Je suis de Nazareth en Galilée, ma famille est celle du Christ que je sers depuis mon enfance et que je reconnais comme le Dieu suprême.

S Phocas, jardinier et martyr près de Sinope ; il hébergea ses bourreaux qui le recherchaient, avant de se livrer à eux et de les encourager à accomplir leur devoir ; peut-être à identifier avec celui du 14 juillet. S Adrianus, venu de Batanée, martyr à Césarée de Palestine, mis en pièces par un lion. S Eusèbe de Crémone, disciple de s.

S Grégoire, évêque à Constance en Chypre. S Virgilius, moine à Lérins, abbé à Autun, évêque à Arles ; il sacra s. Augustin de Cantorbury. B Cristoforo Macassoli, prêtre franciscain en Lombardie, consulté par des milliers de fidèles. S Evagrius, évêque à Constantinople, aussitôt exilé après son élection. S Sezin Sezni , irlandais évêque? S Cadroé, irlandais, abbé à Waulsor puis à Metz.

S Cyrille, prêtre à Constantinople où il convertit le sultan , supérieur au Mont-Carmel, mort à quatre-vingt-dix-huit ans. Stes Perpétue et Félicité, très illustres martyres livrées aux bêtes à Carthage, dont les noms sont au Canon Romain ; avec elles souffrirent aussi Satyrus, Saturninus, Revocatus et Secundinus. S Eubulius, venu de Batanée, martyr à Césarée de Palestine, mis en pièces par un lion. S Paul le Simple, devenu disciple de s. Antoine en Egypte après avoir été trompé par son épouse ; son obéissance le rendit capable de chasser les démons.

S Ardon Smaragdus , disciple de s. S Yohan Nam Chong-sam, fonctionnaire coréen, décapité, canonisé en et fêté avec tous ses compagnons le 20 septembre. B José Olallo Valdés, orphelin cubain, des Hospitaliers ; il renonça au sacerdoce ; béatifié en B Leonid Fëdorov , évêque ukrainien converti au catholicisme, deux fois arrêté, mort après douze années de détention, béatifié en Ste Cléopatronie, vierge en Asie, possédée pendant dix-huit ans, guérie par s. Vivence lors de son exil. Ss Apollonius, Philemon, Arianus et Theoticus, martyrs à Antinoé ; Apollonius, solitaire en Thébaïde, convertit le joueur de flûte Philemon, puis le juge Arianus et les gardes Theoticus et ses compagnons ; ils furent précipités en mer.

S Sauman Psalmod , irlandais, ermite près de Eymoutiers ; son surnom lui vient de la pratique de la psalmodie. S Duthac Dubthac , évêque à Ross, empli de zèle pour le sacrement de Réconciliation. S Pacianus, veuf espagnol son fils fut ami de s. Jérôme , évêque à Barcelone. S Bosa, évêque à York à la place de s.

Wilfrid lors des deux bannissements de ce dernier. Ste Melle, mère des ss. Kenneth et Tigernach, abbesse à Lough Melve. S Vitale de Castronovo, sicilien, ermite, fondateur et abbé à Armento. Benoît, mystique. S Domenico Savio, disciple de s. S Pierre, évêque à Sébaste, différent du frère de s. Basile cf. S Droctovée, disciple de s. S Himelin, écossais ou irlandais, mort près de Vissenaeken, de retour de Rome. Ss Trophimus et Thalus, deux frères martyrs à Laodicée par la lapidation, le chevalet, la croix.

S Eulogio, prêtre à Cordoue, martyrisé avant la vierge ste Léocritie cf. B Thomas Atkinson, prêtre anglais martyr par pendaison à York, béatifié en B John Kearney, franciscain martyr à Clone, béatifié en Ss Petros, Dorotheos et Gorgonios, serviteurs impériaux, martyrs à Nicomédie.

S Pierre, diacre romain, interlocuteur de s. Bse Fina, vierge à San Geminiano ; s. Grégoire le Grand lui apparut pour lui annoncer le jour de sa mort, à quinze ans. S Ruose Zhang Dapeng, martyr chinois , canonisé en et fêté le 9 juillet. Bse Aniela Salawa , tertiaire franciscaine à Cracovie, femme de service, béatifiée en S Urpasien, chrétien de la maison de Dioclétien, martyr à Nicomédie. Ss Macédonius, prêtre, son épouse Patricia et leur fille Modesta, martyrs à Nicomédie.

S Leandro, frère des ss. Isidoro, Fulgéncio et Florentina, évêque à Séville, témoin de la persécution et de la conversion du roi arien. Ss Rodrigo, prêtre, et Salomón, martyrs à Cordoue ; Rodrigo avait été dénoncé par son frère, musulman. B Agnello de Pise, compagnon de s. B Henry Eric , fils du roi scandinave Aquin, il refusa de régner, partit en pèlerinage à Rome, et mourut à Pérouse.

S Alexandros, martyr à Pydna, pour avoir proclamé la divinité du Christ. Ste Pauline, princesse allemande, fondatrice du double monastère de Paulinzella. Bse Eve, recluse, amie de Ste Julienne cf. Louis remit une épine de la Couronne du Christ. B Giacomo Cusmano, médecin et prêtre à Palerme, fondateur de deux familles: S Aristobule, donné comme le frère de s.

Barnabé et premier évêque en Angleterre. S Menignos, teinturier, martyr à Parium ; il eut tous les doigts et la tête coupés. S Spécieux, un des premiers disciples de s. Benoît, à Terracina, mort à Capoue. S Zacharias, pape Boniface en Allemagne. Vincent de Paul. B Jan Wojciech Adalbert Balicki , prêtre polonais, béatifié en Ss Valentin, évêque à Terracina, et Damien, diacre, martyrs près de Teatina. S Ioulianos d'Anazarbe, arrêté à dix-huit ans, soutenu par sa mère, martyr en Cilicie, cousu dans un sac plein de scorpions et de serpents.

S Coloquil Colomcille? S Finan le Lépreux, de famille royale irlandaise, fondateur de monastères à Inisfallen, Ardfinnan, Cluain more Maidoc. Ste Eusébie, abbesse à Hamage à douze ans. S Dentelin, fils de s. Mauger Vincent Madelgaire et de ste Vaudru, frère de s. Landric et des stes Aldétrude et Madelberte, mort à sept ans en Belgique.

S Christodule, abbé en Grèce Turquie? S Héribert, ermite près de Namur. Bse Benedetta, abbesse clarisse à Assise après ste Claire. B Torello de Poppi, ermite pénitent près de Vallombreuse, après une adolescence dissolue. B Pier Tecelano, marchand de peignes à Sienne, veuf et tertiaire franciscain, thaumaturge ; il se confessait chaque jour. S Jean de Brébeuf, jésuite normand, martyr des Iroquois, fêté le 19 octobre.

B Pío Conde y Conde , prêtre salésien espagnol, martyr de la Révolution, béatifié en ; on ignore le jour exact de son martyre entre le 16 et le 20 mars ainsi que le lieu Madrid, ou près de Valencia. Ste Vicence, honorée à Cologne compagne de ste Ursule? S Julien Urius, à Padoue. S Patrice, évêque en Irlande, dont il est le patron.

S Agricola, évêque à Châlon-sur-Saône pendant presque cinquante ans. Ste Gertrude, fille de s. Pépin de Landen et de ste Iduberge qui fonda un monastère à Nivelles, où Gertrude devint abbesse et mourut à trente-trois ans ; elle est invoquée contre les rats, les souris, les mulots, contre la fièvre, la folie. S Becc an, moine à Iona. Ste Withburge, vierge dans le Norfolk.

S Théostericte, abbé à Pélecète, persécuté par des iconoclastes: S Pavlos, martyr en Chypre pour le culte des saintes images. S Conrad, oncle de Friedrich Barbarossa, cistercien allemand parti en Palestine ; à son retour, il vécut et mourut dans une pauvre crypte près de Bari. B Tomasello, dominicain italien favorisé du don de prophétie et de miracles.

S Jan Sarkander, veuf, prêtre actif en Moravie pour la conversion des disciples de Jean Hus, martyr, canonisé en S Gabriel Lalemant, jésuite parisien, martyr des Iroquois, fêté le 19 octobre. B Josep Mestre Escoda , prêtre espagnol martyr à Barcelone, béatifié en S Candide, martyr vénéré à Cingoli.

transexual perlita maniqui vestido negro

S Alexandros, évêque en Cappadoce, puis coadjuteur à Jérusalem où il reçut et ordonna Origène ; il mourut prisonnier à Césarée de Palestine. Ss Trophime et Eucarpe, deux soldats subitement convertis à Nicomédie et martyrs. S Narcisse, évêque à Girone et martyr.

S Tétrice, évêque à Langres, fils et successeur de s. Grégoire et oncle de s. Grégoire de Tours. S Frigdianus, fils de roi irlandais, évêque à Lucques. S Léobard, auvergnat, reclus près de Tours, invoqué contre la fièvre. S Coman, moine à Iona. S Braulio, évêque à Saragosse, grand ami de s. S Tétrice, évêque à Auxerre et martyr, assassiné par son archidiacre. S Mérole, évêque au Mans. B Bartolomeo de Anglare, franciscain. S Salvador de Horta Grionesos, franciscain thaumaturge espagnol ; on devait le changer de domicile pour retrouver le calme, tant il opérait de miracles. Ss Léonce et Apollone II.

S Panchaire, sénateur romain une fois apostat, puis martyr à Nicomédie. S Auxilius, évêque à Killossey. B Ioannis, de Syrie, fondateur et abbé à Parrano. S Lactinus, fondateur et abbé à Freshford. S Léonce, évêque à Saintes. Ss Landoald et Amance, prêtre et diacre romains, missionnaires en Gaule Belgique. S Alcmond, de famille royale anglaise, assassiné en Ecosse. B Isnardo de Chiampo, prieur dominicain à Pavie. B Clément, évêque à Dunblane, dominicain ; il introduisit les dominicains en Ecosse. Bonaventure après lui. Bse Sibillina Biscossi, tertiaire dominicaine à Pavie, aveugle et recluse pendant soixante-sept ans, avec de grandes mortifications.

B Marco de Marchio de Montegallo, médecin puis franciscain qui établit en plusieurs villes des monts-de-piété. B Juan Martínez Cid, prêtre dominicain espagnol, martyr au Japon. B Jan Turchan Narcyz, , franciscain polonais, mort à Dachau, béatifié en S Archippus, disciple de s. Paul cf. Phm 2 et Col 4. Ss Grat et Marcel, prêtres à Forlí. Ss Joseph et Luc, martyrs à Antioche. S Urbicius, évêque à Metz. S Thomas, évêque à Constantinople. S Herbert, anachorète sur le lac de Derwentwater, grand ami de s.

Cuthbert qui lui obtint de Dieu la grâce de mourir le même jour que lui. S Cuthbert, moine à Melrose, hôtelier à Ripon, prieur à Lindisfarne où il travailla à implanter les usages romains, ermite à Farne, évêque à Lindisfarne, thaumaturge et grand ascète. B Bénigne, abbé à Fontenelle et Flay. S Remi, neveu de ste Odile, abbé à Munster, évêque à Strasbourg.

B Maurice Csaky, dominicain hongrois. S Józef Bilczewski , évêque polonais à Lvov, béatifié en , canonisé en S Birille, disciple de s. Pierre à Antioche, sacré par lui évêque à Catane. S Sérapion: Ss Philémon et Domnin, martyrs romains. S Lupicinus, frère de s. Romain, abbé à Lauconne. S Benoît, père des cénobites occidentaux, fêté le 11 juillet. B Jean, abbé à Bonnevaux, évêque à Valence.

Bse Clémence de Hohenberg, épouse, puis religieuse à Trèves. B Mathew Flathers, prêtre anglais martyr à York, béatifié en S Siding Zhao Rong, premier prêtre chinois martyr, canonisé en , fêté le 9 juillet. B Miguel Gómez Loza , laïc mexicain martyr, béatifié en S Epaphrodite, disciple de s. Paul, cf. S Paul, premier évêque à Narbonne ; on le donne parfois comme disciple de s. Ac 13 I. Stes Basilisse et Callinique, vierges martyres en Galatie ; elles visitaient les martyrs en prison ; Callinique est parfois présenté, au masculin, comme domestique de Basilisse.

S Saturnin, martyr en Afrique.

Related Interests

Ste Léa, veuve romaine, protectrice du cercle des saintes femmes formées par s. S Failbe I er , abbé à Iona, frère de s. S Nicholas Owen, auxiliaire jésuite anglais, martyrisé sur le chevalet. B François Chartier, prêtre martyr à Angers, béatifié en B Clemens August Graf von Galen , évêque à Münster, cardinal, tenace adversaire du nazisme, béatifié en S Nicon, soldat napolitain, moine et abbé au Mont Ganos, massacré en Sicile. S Procule, évêque à Vérone. Ss Victorien, proconsul à Carthage, et deux Frumence, marchands, tous martyrs. S Libérat, médecin torturé avec son épouse en Afrique et considéré comme martyr.

S Maidoc Maedhog, Momhaedhog , abbé à Fiddown. S Gautier, abbé à Pontoise, qui lutta contre la simonie et ne réussit pas à démissionner. S Ottone, soldat romain, ermite à Ariano, dont il est patron. B Edmund Sykes, prêtre anglais martyr. B Peter Higgins, dominicain irlandais, pendu sans jugement, martyr. S Artémon, établi évêque à Séleucie par s. Ac Ss Marc et Timothée, martyrs à Rome. S Latin, évêque à Brescia. S Epigmène, prêtre romain martyr. S Pigmène, prêtre romain précipité dans le Tibre.

S Agapit, évêque à Synnade. S Séleuque, en Syrie. S Maccarthen, évêque à Clogher, disciple de s. Ste Hildelite, princesse anglaise, abbesse à Barking. S Severo, évêque à Asti et Catane, martyrisé par les Sarrasins. B Aldemar, abbé à Capoue, puis Bocchianico. B William, enfant de douze ans sacrifié par des Juifs à Norwich. B Giovanni au Bâton, disciple de s. Silvestre, fondateur des Silvestrins. B Lazare, abbé en Russie. S Simone, enfant de deux ans martyrisé par des Juifs à Trente.

S Isaac, le fils de Abraham, figure du Christ qui se laisse immoler. S Dismas, le Bon Larron. Ste Dula, vierge martyre à Nicomédie. S Quirinus, martyr romain. Ste Matrona, servante à Thessalonique, victime de la rudesse de sa maîtresse juive. S Monas, évêque à Milan. S Cammin, fondateur et abbé à Inish-Kealtair. B Humbert, moine abbé?

S Hermeland, moine à Fontenelle, abbé à Aindre. S Cessateur, évêque à Limoges. S Nicodemo, ermite en Calabre. S Eynar. B Eberhard de Nellenburg, parent de s. Bse Ida Blanche , abbesse cistercienne à Argensolles. B Thomasso, ermite camaldule à Sitria,pendant soixante-cinq ans, thaumaturge. Ste Margaret Clitherow, anglaise convertie au catholicisme, martyrisée à York étouffée par une énorme planche abattue sur elle et recouverte de pierres. S James Bird, jeune de dix-neuf ans récemment converti, martyr anglais. B Omeljan Kovc , prêtre polonais, martyr en camp de déportation, béatifié en B Pawel Januszewski Hilary, , carme polonais martyr, déporté à Dachau où il mourut du typhus, béatifié en S Castulus, martyr romain, étouffé sous du sable.

Ss Codratus, évêque? Ss Muntanus et Maxime, époux martyrs, noyés à Sirmium. S Eutychius, sous-diacre en Alexandrie et martyr. Ss Bathuse et Wereka, prêtres goths martyrs avec leurs deux fils et leurs deux filles, ainsi que: S Pierre, évêque à Sébaste, dixième enfant des ss. Basile et Emmélie, frère des ss. Basile, Grégoire de Nysse et Macrine. S Sicaire, évêque à Lyon. S Liutger, apôtre en Frise, évêque à Münster, constructeur de monastères.

S Etienne, abbé à Triglia, exilé pour le culte des saintes images, thaumaturge. Ste Eugénie, vierge martyre à Cordoue. S Basile le Jeune, solitaire amené de force à Constantinople où il fut torturé ; il avait le don de la prophétie. Ste Félicité, vierge à Padoue. B Rizziero, franciscain, un des préférés de s. B Oh Ban-ji Paulus, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en S Ananias Hanani , prophète qui blâma le roi et fut mis en prison 2Ch Ste Augusta de Ceneda, vierge martyre, décapitée sur ordre de son père.

S Gélase, évêque à Armagh. B Pellegrino de Falerone, ami du b. B Jo Yong-sam Petrus, laïc coréen martyr, mort en prison, béatifié en B Francesco Faà di Bruno, prêtre italien, dédié à la promotion sociale et spirituelle de la femme, organisateur ingénieux et innovateur, béatifié en S Castor, martyr à Tarse en Cilicie. Ss Rogat et Successe, martyrs en Afrique. S Cyrille, diacre à Héliopolis, martyr: S Hesychius Isice , moine en Syrie, prêtre à Jérusalem, exégète.

Ste Gundelinde, nièce de ste Odile, abbesse à Niedermunster. B Tutilon, moine à Saint-Gall, artiste: S Etienne Harding, anglais, moine à Molesme, abbé à Cîteaux dont il fut co-fondateur avec s. Robert et Albéric ; il eut plusieurs apparitions de la Sainte Vierge. B Antonio Patrizi, augustin, supérieur à Montalcino. B Venturino, dominicain italien, thaumaturge, mort à Smyrne durant la croisade. Bse Jeanne-Marie de Maillé, mariée à quinze ans, bientôt veuve puis repoussée de tous, mystique et recluse près des franciscains à Tours.

B Christopher Wharton, prêtre anglais, martyr à York. Bse Renée Marie Feillatreau, épouse, guillotinée à Angers, béatifiée en S Eustasius, évêque à Naples. Ss Jonas et Barachise, deux frères qui visitaient les chrétiens en prison, horriblement torturés à Hubaham. S Marcos, évêque à Aréthuse ; un moment arien par faiblesse, il confessa la foi orthodoxe malgré les tourments des ariens. S Marc, ermite grec en Ethiopie ou en Libye, mort à cent-vingt ans. Ss Pasteur et Victorin, martyrs à Nicomédie.

Ste Gladys Gwladys , galloise, fille du roi de Brecknock, épouse de s. Gondlée, ci-après. S Gondlée Gundleus, Gwynllyw , gallois, époux de ste Gladys, père de s. S Juéry, évêque à Sens. B Stephanus X, pape Ste Diésnode, moniale puis recluse à Wessobrunn. S Guillaume Tempier, abbé augustin et évêque à Poitiers. S Ludolf, prémontré, évêque à Ratzeburg, honoré comme martyr à cause des mauvais traitements reçus du duc de Saxe. B John Hambley, prêtre anglais martyr près de Salisbury, béatifié en S Joad, prophète, cf. S Secundus, païen touché par les chrétiens persécutés, martyr à Asti, dont il est patron.

S Victor, martyr. S Pasteur, évêque à Orléans. S Zosimo, abbé puis évêque à Syracuse, mort à quatre-vingt-dix ans, invoqué contre la peste. S Patton, moine écossais, abbé à Amorbach, évêque à Verden. S Véron, dont on retrouva le corps à Lambecq-lez-Hal. S Klinios, grec, moine au Mont-Cassin, prévost près d'Aquino.

B Dodon, entré chez les prémontrés à Mariagarden ainsi que son épouse et sa mère, puis ermite à Asch, où il pratiqua des austérités effrayantes et mourut écrasé sous un mur de sa cellule. S Pedro Regalati, franciscain à Valladolid à quatorze ans, supérieur à Aguilar, mystique et thaumaturge. S Leonardo Murialdo , prêtre de Turin, contemporain des ss. Bse Helena Kafka Maria-Restituta, , franciscaine morave ; infirmière, elle laissait accrochés les crucifix dans les chambres des malades, contre l'interdiction des nazis ; morte décapitée, béatifiée en Quirinus cf.

S Benjamin, diacre en Perse, martyr: S Mauricile, évêque à Milan. S Agilolf, évêque à Cologne. B Guy, breton, fondateur et abbé prémontré à Vicogne. Bse Jeanne, recluse à Toulouse, près du couvent des Carmes. S Daniel, marchand allemand venu à Venise, ami des camaldules, assassiné par des brigands qui le croyaient riche ; son corps ayant été retrouvé sans corruption, on le vénéra comme martyr. Bse Camilla Pia, clarisse à Carpi. B Christopher Robinson, prêtre anglais martyr, béatifié en B Sin Seok-bok Marcus, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en Bse Natalia Tulasiewicz , enseignante polonaise, déportée à Ravensbrück, tuée dans les chambres à gaz un Samedi Saint, béatifiée en S Eubert, évêque à Lille, dont il est le patron.

S Tryphon, martyr en Phrygie. S Pierre le Galate, ermite près de Antioche, qui guérit deux fois sa mère. Ste Cinnie Kinnie , vierge irlandaise de famille royale. Ste Dallugdach, vierge à Kildare et abbesse à Abernethy. S Torquat, évêque à Trois-Châteaux, juste avant s.

S Paulus, évêque à Trois-Châteaux, dont il est le patron ; son épouse se retira au monastère. S Précord, écossais, solitaire à Vailly-sur-Aisne, ami de s. S Ursus, irlandais, archidiacre à Aoste. Ste Brigide Brigitte , vierge irlandaise, qui se trouva miraculeusement près du lit de mort de son frère à Fiesole. S Basile, moine à Peristera, évêque à Thessalonique.

B Réginald, un des premiers compagnons français de s. Bse Verdiana Viridiana , recluse à Castel-Fiorentino, mystique. Bse Ela Ella , veuve, fondatrice et abbesse augustine à Laycock. B Andrea de Segni, franciscain et solitaire près de Anagni, mystique. S Henry Morse, jésuite anglais, martyr à Tyburn. Gabrielle, Perrine et Suzanne Androuin ;. Marie et Renée Grillard ;. La Présentation du Christ au Temple de Jérusalem, occasion du Nunc dimittis et de la prophétie du vieillard Syméon, et de celle de la prophétesse Anne cf. S Apronien, geôlier romain, martyr. S Rhodippe, évêque à Lentini. S Agathodore, jeune martyr à Tyane.

Ss Laurent et Hippolyte, martyrs à Fossombrone. S Floscule, évêque à Orléans ; il aurait été cet enfant qui proclama évêque s. S Laurentius, compagnon de s. Augustinus en Angleterre et son successeur à Cantorbury. S Adalbald Adalbaud , fils de ste Gertrude de Hamage, père des ss. S Burchard, bénédictin anglo-saxon, évêque à Würzburg, sacré par s. Ste Jeanne de Lestonnac, nièce de Michel de Montaigne, veuve bordelaise et fondatrice des Filles de Notre-Dame, ordre féminin calqué sur celui des Jésuites.

S Jean-Théophane Vénard, martyr au Tonkin, canonisé en et fêté avec ses compagnons le 24 novembre. Bse Maria Domenica Mantovani , cofondatrice à Castelletto avec le b. S Azarias Azaryahu , prophète cf. Ss Syméon et Anne, qui accueillirent Jésus au Temple lors de sa présentation cf. Laurentin et Ignace et son aïeule Célerine.

Ss Félix, Symphrone et Hippolyte, martyrs en Afrique. S Blaise, berger martyr à Césarée de Cappadoce. Ss Teridius et Remedius, deux évêques à Gap. S Lupicinus, évêque à Lyon. S Evance, évêque à Vienne. S Adelin, disciple de s. Landelin, fondateur et abbé à Celles. Ste Wereburge, fille de ste Ermenilde, moniale à Ely, supérieure des monastères de son pays, retrouvée sans corruption neuf ans après sa mort. Ste Berlende, vierge à Moorsel, solitaire à Meerbecke, près du tombeau de son père. S Nithard, compagnon de s.

Oscar, premier martyr en Suède. S Liafdag, évêque à Ripen et martyr. B Hélinand, ancien trouvère, cistercien à Froidmont. B John Nelson, prêtre jésuite anglais, martyr à Tyburn. B Justus Takayama Ukon, samouraï japonais, exilé pour sa foi à Manille, considéré comme martyr, béatifié en B Alojs Andricki , prêtre allemand, martyr à Dachau, béatifié en S Gemmulus, germain martyr à Ganna. S Jasime, thaumaturge grec. S Eutychius, martyr romain. S Philéas, évêque à Thmuis et martyr, avec le tribun s.

S Jean, évêque à Irénopolis. S Isidore, moine à Lychnos, théologien, dont on a conservé plus de deux mille lettres. S Aventin, évêque à Chartres: S Aventin, solitaire sur une île près de Troyes. S Vincent, évêque à Troyes. S Liéfard, évêque à Canterbury et martyr à Cambrai, de retour de Rome. S Modan, abbé à Dryburgh, patron de Rosneith. S Raban Maur, abbé à Fulda, évêque à Mayence, une des gloires intellectuelles de son siècle. B Simon, abbé à Auchy, retiré à Gand. B John Speed, martyr anglais ; il avait aidé des prêtres. S Jacob, patriarche.

S Isidore, soldat martyr à Alexandrie, peut-être le même que celui du 15 mai. Ste Théodule, avec les ss. Boèce, Evagre, Macaire, Helladius, martyrs à Anazarbe. S Agricole, évêque à Tongres. Ste Calamanda, vierge et martyre vénérée en Espagne, peut-être compagne de ste Ursule, invoquée pour obtenir la pluie.

S Ingenuinus, évêque à Seben. S Voel, écossais, reclus à Soissons. Bx Domitien et Marie, époux, ducs de Carinthie, où ils convertirent les païens. S Luca, sicilien, abbé basilien en plusieurs monastères de Calabre. S Sabas le Jeune, moine en Calabre avec son frère s.

S Albuinus, évêque à Bressanone, où il avait transféré le siège de Sabiona. Ste Agathe Hildegarde, pieuse épouse défenestrée par son mari en colère ; elle resta indemne et son mari se repentit. Ste Adelheld de Gueldre, première abbesse à Villich, puis aussi à Cologne. Ss franciscains espagnols: S Jésus Méndez Montoya , prêtre mexicain, maître de musique, martyr fusillé, canonisé en , fêté avec ses compagnons le 21 mai.

S Bucole, évêque à Smyrne. S Antolianus, martyr à Clermont. Théophile, martyrs. Ss Saturnin et Revocata, martyrs. S Mel, abbé et premier évêque à Ardagh. S Amand, évêque missionnaire surtout en Flandre Maastricht , fondateur de monastères, en particulier Elnone. B Ernold, abbé à Bonneval. S Aldric Elric , de famille royale, porcher chez les norbertines à Fussenich. S Brynolph Algotsson, évêque à Skara. B Angelo de Furci, fils de parents âgés, augustin à Naples. B Antonio, augustin à Mondola près Ancône, mort à quatre-vingt-quinze ans. Bse Françoise, tertiaire franciscaine à Gubbio.

S Mateo Correa , prêtre mexicain, martyrisé pour avoir maintenu le secret de la confession ; fêté le 21 mai avec ses Compagnons, béatifiés en , canonisés en S Maximus, évêque à Nole, prédécesseur de s. S Théopempte, martyr en Grèce. S Chrysole Chryseuil , arménien venu à Comines, martyr. S Augule Aule , évêque à Londres et martyr. S Adauctus, questeur romain, martyr en Phrygie. S Moïse, solitaire puis évêque en Egypte. S Parthenios, évêque à Lampsaque, thaumaturge. S Meldan, ermite irlandais, peut-être aussi évêque.

Remi, actif à Mareuil-sur-Marne. Michel au Monte Gargano ; il y édifia un sanctuaire en son honneur. S Richard, roi anglais, père des ss. Winebald, Willibald et de ste Walburge, mort subitement à Lucques, au cours de son pèlerinage à Rome. S Amulwin, abbé à Lobbes. S Lucas le Jeune, thaumaturge, solitaire en divers endroits de Grèce.

B Rizziero, disciple de s. B Thomas Sherwood, martyrisé à Londres avant même ses études théologiques. S Francesco Maria Giovanni Lantrua, franciscain de Triora, martyr en Chine, un des cent-vingt canonisés en et fêtés le 9 juillet. Bse Eugénie Smet Marie de la Providence , fondatrice de la Société des Auxiliatrices des âmes du purgatoire, qui gagnèrent même la Chine du vivant de la fondatrice. B Wojciech Nierychlewski , prêtre polonais de la congrégation de Saint-Michel, martyr au camp de Auschwitz, béatifié en B Petro Verhun , prêtre gréco-catholique ukrainien, visiteur apostolique en Allemagne et relégué en Sibérie, martyr béatifié en Ss Paul, Lucius et Cyriaque, martyrs romains.

Ste Coyntha, martyre à Alexandrie. S Eventius, évêque à Pavie. S Jacut, frère des ss. S Honoratus, évêque à Milan. S Nicet, évêque à Besançon. Ste Elfleda, abbesse à Whitby. S Cuthman, berger anglo-saxon retiré avec sa pauvre mère dans une cabane à Steninges. S Mengold Meingaud , seigneur mis à mort par ses ennemis près de Huy.

B Isaïe Boner, augustin à Cracovie. Ste Giuseppina Bakhita env. S Nicéphore, martyr à Antioche de Syrie: S Alexandre, martyr à Rome ou compagnon des suivants, en Chypre. Ss Ammon et Emilien, martyrs en Chypre. S Maroun, prêtre solitaire près de Cyr. S Romain le Thaumaturge, solitaire près d'Antioche de Syrie.

Ste Attracta, vierge fondatrice de monastères à Sligo et Roscommon. S Téliaw, évêque à Llandaf, surnommé Eliud soleil pour son enseignement lumineux.


  • ;
  • escort cocaine blues.
  • cannes escort girl.
  • rencontres aix 2013!
  • annonce sexe paca.
  • le bon coin recherche femme de menage.
  • !

S Sabino, évêque à Canosa. S Sabin, évêque à Lesina. S Brachion, ermite à Menat. S Nébridius, évêque à Egara. S Audebert, évêque à Senlis. S Rinaldo, évêque à Nocera dont il est le patron ; il recevait chaque jour à table un petit orphelin qu'il adopta et guérit un lépreux en l'embrassant. Bse Anna Katharina Emmerick, religieuse mystique allemande, béatifiée en B Luis Magaña Servín , laïc mexicain martyr, béatifié en S Silvanus, évêque à Terracina.

Benoît, moniale au Monte Cassino, non loin de son frère. S Troianus, évêque à Saintes ; ayant eu une vision de s. Trojan, le sous-diacre révéla le prodige et annonça sa mort, qui arriva sur le champ. Ste Austreberte, abbesse à Pavilly, thaumaturge. S Sigon, évêque à Clermont. Ste Sura, assassinée par des voleurs qui la croyaient riche ; elle apparut au juge pour lui demander de leur faire grâce. B Hugues de Fosses, abbé à Prémontré, compagnon de s. B Guillaume de Brabant, prêtre solitaire à Morlanwez, après une adolescence déréglée. B Arnaud, abbé bénédictin à Padoue, mort emprisonné par le seigneur local.

B José Luis Sanchez del Rio , jeune mexicain martyr, béatifié en S Calogerus, grec converti à Ravenne et évêque, mort plus que centenaire. Ste Soteris, vierge, martyre à Rome. S Lucius, évêque à Andrinople, exilé et maltraité par les ariens, honoré comme martyr. S Simplice, évêque à Vienne.

S Secundinus, évêque en Apulie ; il était peut-être venu de Carthage avec s. S Etchen Ecian , évêque à Clonfert. S Désiré, évêque à Clermont ou Bourges. S Cedmon, domestique à Whitby, poète inspiré mystiquement malgré son ignorance. S Gaudin, évêque à Soissons et martyr. S Grégoire II, pape S Pascal I er , pape S Ardain, abbé à Tournus. Bx Pierre Paschal et Catallan, franciscains martyrs près de Chabeuil. Apparition de Notre Dame à Lourdes ; le 25 mars, elle révélera: